August 24, 2016

L’intégration

Quelqu’un disait “L’intégration, c’est de la désintégration”

Pourquoi ce point de vue ?  

On parle souvent que l’arrivée dans un pays étranger doit se faire avec un reset concernant ses anciennes habitudes et se mettre aux nouvelles us et coutumes quoi qu’il arrive. Le meilleur exemple qui montre que l’attachement a ses traditions et celles du pays ou l’on arrive est possible réside avec un pays en particulier : le Canada. Ce pays a misé depuis plusieurs années sur un plan d’attraction des étrangers de toutes religions et de différents horizons (videos marketing sur le Canada, programme de sélection, PVT etc) en intégrant ceux ci directement dans sa société et acceptant leurs différences avec par exemple le port du voile autorisé dans la gendarmerie royale Canadienne. L’intégration peut se faire sur un modèle hybride pour moi et se transformer en “Adaptation”.

Arriver dans un nouveau pays ne veut pas dire forcement jouer au sport national, supporter l’équipe de la ville ou utiliser les expressions pour s’intégrer dans le paysage local. Ce n’est pas parce que vous aller faire cela que vous allez forcement être reconnu, intégré ou rencontrer plus facilement des gens pour une relation amicale (ou plus si affinité) sur le long terme.

Comment s’intégrer a l’étranger selon moi ? 

Pour ma part, étant un sportif dans l’âme, l’intégration et la création d’un cercle d’amis se fait à travers le sport ou que vous alliez. Quand je parle de sport je parle de l’inscription dans un club de football, de rugby, tennis n’importe même d’échecs si cela est votre passion. Depuis que j’habite a l’étranger je me suis toujours inscrit dans un club de sport collectif et individuel avec le football, la boxe et la course pour mes exemples.

Le fait de se rassembler 2 a 3 fois par semaine avec des gens venant de différents pays et de différentes cultures dans un environnement amical et sans pression négative permet vraiment l’ouverture et le dialogue. Je conseille vivement a tout le monde de se trouver un club de sport et même un gym ! A force de venir tout le temps dans un club de gym vous allez voir les mêmes personnes et au bout d’un moment engager un dialogue avec quelqu’un, c’est certain. J’ai également tenté le Yoga (en Amérique du Nord ça marche vraiment et de plus en plus d’endroits sont dédiés a cette forme de relaxation) et pour ceux ou celles qui sont moins branchés sur le sport en tant que tel cela peut être une belle alternative.

Les réunions d’expatriés à travers les groupes Facebook ou Meetup :

Il existe plusieurs groupes sur Facebook ou via des applications comme Meetup pour rencontrer des expatriés, échanger ses expériences, ses points positifs, négatifs et astuces du pays en question.

Ne vous cantonnez pas qu’aux réunions franco-francaises. Au début, je dis pourquoi pas pour se réconforter avec un accent que l’on connait bien mais après quelques semaines il faut faire le grand saut. On reste dans sa zone de confort avec ce type d’évènements et l’on ne va pas pratiquer l’anglais ou tout autre type de langue locale.

Namaste comme me disait ma prof de Yoga après avoir perdu 20 litres d’eau lors de la séance.

Bonus : 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *